BALMA BOVES – hameau

Musée à Sanfront

Travaux de restauration

LA STRUCTURE
Balma Boves est un témoignage extraordinaire de vie paysanne, resté intact grâce à son emplacement protégé par de grands rochers saillants, les « Balme » ou « Barme », qui ont protégé les maisons de la pluie et de la neige. Il s’agit d’un microcosme où l’on trouvé des poulaillers, des habitations, des étables, des celliers, des séchoirs, des locaux où l’on conservait le fromage, le tout obtenu grâce à la meilleure adaptation possible de l’habitat à la conformation du milieu naturel environnement en utilisant même les plus petits renforcements des rochers et en formant des terrassements cultivables à flanc de montagne. Ces maisons et ces courts, habité jusqu’aux années ’50, ont été ensuite utilisées comme dépôt de toute sorte de matériaux, mais la nature du lieu n’a jamais été défigurée et l’ensemble reste un exemple unique d’architecture

NOS TRAVAUX
: La Commune de Sanfront après avoir acheté le site, avec la coopération des Communautés de la Vallée du Po, Bronda et Infernotto et grâce à des financements de la CE, a pu réaliser les travaux de restauration des habitations, l’aménagement des chemins, l’éclairage nocturne du site. Le projet est sur le point d’être achevé avec la remise en état des matériaux retrouvés dans les maisons, que nous avons catalogués sur place, avec la collaboration de plusieurs artisans de la Vallée du Po : il s’agit de plus de 400 ustensiles et objets de la vie de tous les jours. Le peu de mobilier retrouvé est un signe de la pauvreté de la vie dans ces lieux. Au terme de leur restauration, la plupart de ces objets retrouveront leur place d’origine et les visiteurs, guidé par des panneaux explicatifs discrets, auront moyen de revoir le hameau de Balma Boves exactement comme quand il était habité. Les projets et le chantier ont été étudiés et suivis par l’architecte Giorgio Rossi de Saluzzo, passionné de ce lieu et parmi les premiers à découvrir Balma Boves et à le faire connaître grâce à de nombreuses monographies publiées. Le résultat est un hameau musé de la vie et de la culture paysanne, inauguré le 26 juin 2005.

À REMARQUER
– L’inventaire précis des objets, photographiés et fichés un par un
– La remise en état du chemin d’accès
– La reconstruction des murs en pierre sèche
– La reconstruction des balustrades en vieux bois
– La reconstruction de certains bâtiments